Factoexpert > Nos solutions > Affacturage non géré

Affacturage non géré

Ci-dessous un schéma explicatif du fonctionnement général de l'affacturage "non géré".

affacturage non géré
Explications :


Une entreprise dont le chiffre d'affaires est supérieur à 2,5M€, souscrit à un contrat d'affacturage "non géré". Dans ce schéma, elle est considérée comme le fournisseur.

  1. Un client passe une commande au fournisseur. Le fournisseur édite une facture de sa prestation.
    Cette facture est alors éditée en deux exemplaires, l'un pour le client et l'autre pour le factor. Sur cette facture apparait la mention de subrogation informant le client que la facture a été cédée dans le cadre d'un contrat d'affacturage à un factor et indiquant les nouvelles coordonnées bancaires. Ces dernières représentent un compte bancaire appartenant au factor.
  2. Le fournisseur envoie un des deux exemplaires de la facture au factor qui en devient alors propriétaire : cette opération s'appelle le transfert de propriété.
  3. En échange du transfert de propriété, le factor crédite le fournisseur dans un délai maximal de 48 heures du montant de la ou des factures transférées, déduction faite de la retenue de garantie qui varie entre 10 et 20%.
  4. Le client reçoit un des deux exemplaires de la facture qu'il est tenu de régler à l'échéance. Dans un contrat d'affacturage non géré, il revient au fournisseur de gérer lui-même le recouvrement des factures. Certaines entreprises préfèrent en effet conserver la gestion de la relance de leur compte-clients. Cela peut tenir à la fragilité des relations commerciales, à la typologie particulière de la clientèle,…
    Un contrat d'affacturage "non géré" coûte généralement moins cher qu'un contrat d'affacturage classique puisqu'il contient une prestation de moins. Néanmoins, le choix de ce type de contrat relève plus d'une préférence de l'entreprise pour la conservation de la gestion de son propre poste clients qu'un souci d'économie sur le coût de l'affacturage.
    Enfin, il est conseillé de détenir les ressources humaines internes suffisantes pour s'assurer du bon recouvrement des factures pour éviter leur définancement par le factor qui a avancé au fournisseur le montant de celles-ci. Cette notion est validée par le factor à travers un audit avant la mise en place du contrat d'affacturage "non-géré".
Ce qu'il faut retenir :
  • L'affacturage "non-géré" s'adresse aux entreprises dont le chiffre d'affaires est supérieur à 2,5M€.
  • Financement en moins de 48H
  • Gestion du poste-clients conservée par l'entreprise
  • Garantie contre les impayés

 
  • Interactivité
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Envoyez à un contact
 
Affacturage non géré
Affacturage non géré
© Eisenhans - Fotolia.com

Nos solutions